• La recherche de l'entreprise
Première piste : une bonne année en alternance ! Un bon contact avec l'entreprise ! Le poste est encore un peu flou par moment mais vous pouvez mener des missions de bout en bout sans vous apercevoir que la signature du devis ou que la discussion du budget vous échappent toujours... Dans ce cas, il va être temps de vous prémunir pour border le CDI : c'est une chose de le proposer, c'en est une autre de le faire signer avec un salaire Bac + 3 . Tout est là ! De toutes les façons, en France il vaut mieux chercher du boulot lorsqu'on est en poste - en travaillant la montée en puissance du CV et de votre présentation. Le DEESCLUB est là pour ça !

  • Le problème du MASTER
Deuxième piste : Pas de perspectives consistantes du coté de la boite ou fin d'un stage donc le choix est entre la recherche d'un job ou la poursuite des études. Ici se pose le problème du MASTER qui est un trés gros problème !! Parce qu'il implique qu'on reparte ans un format généraliste censé ouvrir une palette plus large de postes. Mais encore faut-il en être certain intimement ! Combien de Masters peu coaché se retrouvent largués, oscillant entre des prétentions salariales non réalistes et une manière de se vendre totalement complexée. Ajoutez à celà une peau un peu foncé et là, bienvenue en FRANCE ! Spéciale discrimination !

Bientôt on va s'occuper de ça ! Plus d'infos bientôt !

  • Le complexe du DEES
Troisième piste : il s'agit de soigner une sorte de blessure narcissique liée au décalage entre le poste et le niveau socioprofessionnel des collègues qui ont tous fait des MBA bien sur... et son propre parcours scolaire. Donc l'étudiant se dit qu'il va rechercher une poursuite d'études dans une autre école. Souvent c'est très pertinent mais il faut faire attention à ce que celà ne soit pas l'expression d'un complexe "je ne suis pas du club". Pour être plus clair, ça passe en alternance mais ce n'est pas utile sans une analyse précise de payer XXXX euros pour ne plus avoir à dire qu'on vient de telle ou telle école ! D'abord parce que cette blessure ne repose sur aucune difference de niveau concrete, ensuite parce venant du DEES, certaines écoles vont se faire un plaisir de snober le pauvre étudiant ! Pas toute évidemment ! parce que le marché est tendu et que la population étudiante se raréfie... Mais vous entendrez sans doute : "Le DEES, connait pas..." Suite au prochain épisode...