• Vers un diplôme européen d'études supérieures responsable et honnête ?
Depuis plus d'un an , PrepaDEES oeuvre pour une meilleure compréhension du diplôme européen et pour une véritable diffusion de données fiables auprès des étudiants.On trouve encore ici ou là sur le web, divers sites ou forums ou écoles qui continuent à parler de façon totalement abusive de reconnaissance, de grade de master à propos des masters fede, d'Ects,etc.Il n'en reste pas moins que notre travail commence à porter ses fruits puisque la fede- la structure qui a élaboré les programmes européens : deesma, deescom, deesarh , etc. vient à travers son président Monsieur Edouard Jagodnik de diffuser un document d'information qui témoigne peut être d'une maturité du dees ou de la prise en compte des dangers qu il y aurait à nier certaines ambiguités ( non reconnaissance universitaire, ects ou pas ,etc.)Ce document peut être telechargé à cette adresse:

Présentation FEDE-PrepaDEES

Si ce document a retenu notre attention , c'est qu'il témoigne notamment à travers l'éditorial de monsieur Jagodnik d'une nouvelle manière de communiquer, beaucoup plus prudente et modeste.Comme si la FEDE avait décidé de prendre en compte la dimension problématique du dees , telle qu' elle a été mise en avant par PrepaDEES.Celà constitue un progrés même si très peu d'élements de réponse sont apportés.Dans tous les cas la Fede à travers son président réinvestit modestement un espace de communication entre des étudiants souvent perplexes et des écoles-clientes peu enthousiastes à l'idée d'aborder les véritables problèmes tant que ça marche...

  • L'édito de Monsieur Jagodnik et l'analyse de PrepaDEES
Depuis plus de 40 ans, la Fédération Européenne des Ecoles recherche la promotion et l’application des Droits Fondamentaux Educatifs. Ils visent à l’épanouissement personnel de l’enfant, et à la préservation de la liberté de pensée, de conscience et de religion. L’Europe est un lieu privilégié dans l’application de ces principes. Les actions du Conseil de l’Europe et de l’Union Européenne sont fondamentales, afin de cadrer les initiatives des uns et des autres, et éviter que la diversité et l’ouverture nécessaires à une évolution de l’Education, n’aboutissent à la confusion et à des dérives regrettables. Les examens mis en place par la FEDE se doivent de tenir compte de toutes les recommandations émises par les structures européennes, de faire connaître le fonctionnement de l’Europe aux jeunes, et de faciliter leurs déplacements et travaux futurs dans l’espace européen.
Edouard Jagodnik
Président

On peut faire plusieurs remarques:

  • Il n'est absolument pas question de reconnaissance européenne ou d'ECTS.Il est question de manière un peu vague mais prudente d'une recherche de la FEDE.En effet la FEDE cherche à créer un diplôme européen.Elle en a l'ambition.Ce n'est pas du tout la même chose que prétendre proposer un diplôme européen...
  • Assez subtilement il est question de confusion et de dérives regrettables.C'est assez malin puisque c'est précisément ce que certains repprochent à la FEDE et aux diplômes européens: entretenir une confusion certaine avec une fausse reconnaissance, de faux ECTS, une fausse mobilité, etc.Il semble qu on ait là la volonté de désamorcer un certain nombre de critiques
  • Evidemment celà ne répond en rien aux légitimes et pressantes questions de étudiants à savoir: Quelle reconnaissance pour le Deesma, deescom, deesarh ?Quel avenir pour un diplôme totalement coupé de l'université? La volonté déclarée par la fede de respecter les consignes européennes permet-elle de valider les ects Fede ?
  • Il s'agit moins d'apporter des réponses que de modifier les axes du lobbying.Face à l'universié française qui critique de plus en plus l'utilisation jugée fallacieuse du terme diplôme européen ou plus encore Master européen ( Le Master est d'emblée euopéen dans l'espace universitaire européen et le master fede ne peut à aucun titre se réclamer de l'Europe.A la limite il est moins européen que les autres...Il n'est même que très très peu européen en témoigne la liste des écoles.


  • La FEDE et le réseau des écoles : comment optimiser le marketing B to B ?
Il y a peut-être une autre raison qui justifie ce joli PDF plein de programmes.Il met en avant un certain nombre d'écoles partenaires avec leur numéro de téléphone comme s'il s'agissait d'apporter une valeur ajoutée aux distributeurs des dipômes européens avec un nouveau merchandising.Rappellons que la Fede est une marque ou plutôt une licence d'exploitation qui permet après versement d'une cotisation de distribuer les deesma, deescom, deesarh.insi une école paie la Fede pour avoir le droit de distribuer les diplômes de la fede.Les écoles doivent aussi payer les sujets d'examen passés- ce qui explique que certains étudiants n'aient jamais fait un qcm ou une étude de cas.Les critères de selection sont relativement opaques et ne semblent pas directement impliquer une charte qualité formelle.Il en résulte que le nombre d'heures varie du simple au triple de même que les tarifs de même que la qualité de la formation dispensée.

Il est possible que face aux écoles qui souhaitent mettre en avant leur propre diplôme, la fede soit obligée de dynamiser un peu le réseau.Dés lors ce joli PDF constitue déjà un bel effort puisque les écoles qui ont payé le supplément ont le droit d'être visibles sur ce document qui présente des informations qui n'étaient auparavant accessibles que sur le classeur FEDE payant.

Allez ! monsieur Jagodnik encore un effort ! Communiquez directement vis à vis des étudiants qui vous ont fait confiance et faites le bilan du positionnement de la Fede en Europe aujourd'hui !