• Fait-on du marketing avec un deesma ?
Une certaine école qui se reconnaitra évoque la possibilité pour un étudiant de devenir à terme responsable marketing avec un deesma.Voilà qui est ambitieux mais aussi totalement illusoire au moment où les postes en marketing " pur" - chef de produit- sont réservés aux étudiants des bonnes esc.Evidemment on peut continuer à entretenir un certain fantasme marketing...ça ne coute rien!Un étudiant en deesma n'approfondit pas véritablement le programme du BTS et plus encore ne déploie aucune compétence spécifique du type: gestion de projet, management, etc.A ce titre on peut légitimement penser que le deesma est nettement moins consistant qu' un bon bts muc alors que ce n'est pas le cas pour d'autres dees dont le deesarh ou deespab qui sont assez interessants et apportent une valeur ajoutée plus importante qu'un cours de marketing copier / coller.Au fond on fait un deesma mais on se retrouve commercial et c'est là que l'étudiant en deesma se retrouve un peu perdu...

  • Devient-on un bon commercial avec un deesma ?
Certains étudiants en deesma disent d'un air gêné ou presqu' honteux qu ils sont commerciaux comme si celà était infamant ou un sot métier ! Comme si le marketing avait une dignité et le commercial aucune.Résultat ils vivent leur perspective de carrière en tant que commerciaux sur un mode un peu aigri ou frustré.Le manque de commerciaux est flagrant et mis en évidence par de nombreux recruteurs.L'une des raisons tiendrait peut être à cette vision un peu caricaturale du commercial du type camera café ! Evidemment on peut continuer à promettre des postes dans le marketing mais n'est ce pas manquer d'honnêteté vis à vis des étudiants? Autant dire les choses clairement et ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de dees orienté ( mais il y a un bac + 2 de la FEDE le DEV - diplome européen de vente ) vers le management des ventes qu' il faut négliger les opportunités commerciales.

Cette place problématique de l'expérience commerciale dans le CV des deesma est tout à fait essentielle puisqu il s'agit de penser compétences professionnelles.Or le deesma se décline de façon assez malaisé: sas doute on peut être assistant(e) marketing ou communication - encore faut il savoir détailler les missions sans pour celà négliger ce qui relève de l'opérationnel qu il s'agisse de la gestion des achats, du sourcing, des mises en place de promotions, de suivi de la communication des franchisés,etc...

  • faut-il choisir le deesma ?
Evidemment on peut s'interroger sur la pertinence du choix du deesma.Au delà des problèmes qui tiennent au statut des diplômes européens en termes de poursuite d'études notamment européennes - on peut se demander si le deesdist n'est pas plus pertinent car plus en phase avec les besoins du marché ?La grande distribution même si elle a souvent une image peu valorisante peut s'avérer décisive sur un CV.On retrouve également le conflit dees et licence pro puisqu'on ne retrouvera pas de licence pro marketing !!!!! celà n'aurait aucun sens.Est-ce que le deesma en a plus ? A t-il une véritable visibilité professionnelle hors d'une expérience significative en commerce ?Est-il même adapté aux nouveaux enjeux du marketing mobile par exemple ?

La question reste ouverte sur PrepaDEES.fr